L'introduction du Chrysanthème en Europe

Petite histoire de l'arrivée du Chrysanthème en Europe.


L'arrivée du chrysanthème en Europe coïncide à l'essor du commerce avec l'Asie au XVII et XVIIIème siècle. Les plus anciennes traces que l'on trouve son écrite, l'ouvrage cité par Duchartre est publié à Dantzig en 1689. Jacob Breyn, négociant allemand et botaniste averti, qu'il décrira en deux espèces, le chrysanthème d'Inde ou le pompom des horticulteurs, et le chrysanthème de Chine ou du Japon qui est notre chrysanthème grandiflore. Il est admis qu'il y a donc trois cents ans, au moins huit variétés de chrysanthème étaient cultivées en Hollande. Malheureusement, ces variétés ont rapidement disparues puisque suite à cette ouvrage, aucune trace ne sera retrouvée de ces fleurs.


Le chrysanthème s'enracine en France grâce à Pierre Blancard en 1789. Ce négociant marseillais importa trois fleurs d'un de ses voyages en Asie mais une seule fleur pourpre survécut. On l'a retrouvera en 1791 au récent Jardin des Plantes de Paris (ancien jardin royal).

Le chrysanthème connu un grand succès en Provence et dans tout le sud de la France au cours du XIXème siècle. Le capitaine Bernet en 1827, cultivant des chrysanthème à Toulouse, imagina de faire des semis de chrysanthème pour remplacer la repoduction asexuée du bouturage ou de la division. Avec succès, il découvrit de magnifiques fleurs et chaque année, il continua de répéter cette opération, obtenant ainsi un grand nombre de fleurs, de formes et de couleurs de chrysanthème.

Capitaine Marc Bernet