Le Photopériodisme et la mise à fleur des chrysanthèmes

Photopériodisme

Le chrysanthème est une plante de "jours courts" : elle se met à fleurir lorsque la durée du jour est inférieure quatorze heures.

Cette période se situe naturellement à la fin de 1'été pour la majorité des cultivars

La croissance de cette plante se déroule en deux phases :

une période de croissance végétative pendant laquelle la plante constitue sa charpente. En fonction du mode de culture, cette phase végétative se déroule de Janvier à Août,

une période de croissance générative durant laquelle se forment et s'épanouissent les boutons floraux.

Sous l'influence de la longueur des nuits, la période de croissance générative est possible de début Août à Mars.

 

En culture dirigée, la période de croissance végétative est volontairement réduite au minimum nécessaire et elle est variable selon les saisons:

exemple :

5 semaines au printemps,

4 semaines en été,

5 semaines en automne,

7 semaines en hiver.

En culture dirigée, l'éclairage naturel se trouve modifié par l'occultation, et la croissance générative est variable selon la réaction des variétés au photopériodisme. en général de 9 à 14 semaines.

La culture dirigée, se fait sous serres, elle a pour but d'obtenir la croissance végétative d'Août à Mars, en éclairant les plantes afin de réduire le cycle nocturne.

Pour cela on utilise l'éclairage artificiel, celui peut être continu ou cyclique, de très brèves périodes d'éclairage, interrompant la nuit, et maintenant ainsi la croissance végétative, tout en permettant de sérieuses économies d’énergie.

Dans ce cas là, les cultures doivent recevoir la somme totale minimale d'éclairage indispensable pour empêcher la formation de boutons floraux :

- plus l'on augmente la fréquence des périodes lumineuses, plus l'inhibition de la floraison est grande, malgré une faible intensité ;

- plus l'intensité lumineuse est importante, plus les périodes d'éclairage peuvent être courtes.

Sur le plan pratique il est possible d'utiliser l'éclairage continu pour favoriser la période végétative, par exemple :

en Août, Septembre            - 2 heures par nuit

en octobre            - 3 heures par nuit

en Novembre        - 4 heures par nuit

en Décembre, Janvier         - 5 heures par nuit

en Février              - 4 heures par nuit

en Mars                 - 3 heures par nuit

en Avril                 - 2 heures par nuit

en Mai - Juin - Juillet - l'éclairage n'est pas nécessaire.

 

En éclairage discontinu on peut, par exemple, pour un cycle de fonctionnement de 6 heures (22 h à 4 h du matin), utiliser des périodes d'éclairage de 10 minutes, suivies de 20 minutes sans éclairage.

En éclairage continu on peut utiliser des ampoules à incandescence de 150 Watt à réflecteur incorporé ou non et des lampes à vapeur de mercure.

 

Nombre de Watts

Hauteur des lampes (cm)

Distance entre les lampes (cm)

Nombre de M² éclairés

60

100

150

2.25

75

120

180

3.25

100

140

210

4.50

150

180

275

7.50

 

La température peut modifier la sensibilité au photopériodisme et provoquer des retards ou malformations à la floraison.

Une température de 16 à 18°c régulière est indispensable ; la nuit elle peut être ramenée à 14°C ; il faut également diminuer la température par jours sombres.

Le contrôle de la température doit être superposé au contrôle de la longueur du jour, pour une croissance et une floraison uniforme de la plupart des variétés.

Un grand nombre de variétés, la plupart du type Multiflore Américain, ont été classées en 3 groupes de variétés :

©       Variétés Thermoneutres qui peuvent former et développer leurs boutons à une température nocturne de 10°C à 26,5°C.

©       Variétés Thermopositives qui ont besoin de 15,5°C minimum pour leur croissance et leur développement des boutons.

©       Variétés Thermonégatives qui demandent une température de 10°C à 15,5°C environ, pour la formation des boutons et un développement rapide, comme les variétés de 13 à 14 semaines, en général.

 

Pour fleurir, le chrysanthème demande 10 à 12 heures d'obscurité ininterrompue par période de 24 heures ; entre le 15 Mars et le 20 septembre, il faut occulter artificiellement les plantes si l'on désire provoquer la mise à fleurs : 5 à 6 jours courts de 12 h suffisent pour provoquer la formation de boutons de certaines variétés.

 

L’occultation

 

Cette opération, qui consiste à masquer la lumière aux plantes en faisant « le noir absolu », au-dessus des cultures, est plus qu'un "obscurcissement", qui affaiblirait seulement l'intensité lumineuse naturelle

L'occultation est donc le stade d'intervention inverse, mais complémentaire de l'éclairage en culture dirigée ; c'est leur succession déterminée qui constitue le phénomène du photopériodisme qui commande entre autres la floraison des plantes.

L'occultation est recommandable à l'aide de grands panneaux de toile noire, déroulés sur les cultures pour créer la nuit artificielle ou à l'aide de film de polyéthylène noir de 15/100.

Toutefois, ce matériau à l'inconvénient de provoquer de la condensation sur les plantes.

L'occultation permet l'apparition de la phase générative entre mars et septembre, de 18 heures à 7 heures, pour réduire la durée du jour à 11 heures.

La réponse au photopériodisme est différente selon les variétés qui sont classées par catégorie, totalisant le nombre de semaines pendant lesquelles leur occultation est nécessaire pour permettre la formation et le développement de leurs boutons floraux.

Les variétés cultivées en potées pour la Toussaint sont généralement des variétés de 9 à 10 semaines (temps qui s'écoule entre la formation des boutons floraux et la floraison).

Pour la culture dirigée, on utilise de préférence les variétés de 9 a 10 semaines au printemps et en été, tandis que les variétés de 13, 14 semaines sont préférées pour la fin de l'automne et l'hiver, car ces dernières variétés s'accommodent mieux d'une luminosité réduite pour développer leurs boutons.

 

Temps de réponse

Durée entre l’induction florale et la mise à fleur.

Les cultivars traditionnels ont un temps de réponse d’environ 10 à 11 semaines. Les sélections utilisées pour les cultures dirigées ou pour la fleur coupées ont des temps de réponses plus courts de l’ordre de 8 à 9 semaines. L’obtenteur Anglo-hollandais Cleangro à annoncé pour 2004, la mise au commerce de sélection qui réagissent en 6 semaines.