Culture des chrysanthèmes

Culture en pots

Dès que les boutures sont reprises, qu’elles ont émis 4 ou 5 centimètres de racines, généralement 3 semaines à un mois après, un premier rempotage s’impose. A cet effet, attachez les jeunes plantes avec la motte, à l'aide d'un morceau de bois plat ; coupez à la serpette et non au sécateur (qui écrase les tissus) l’extrémité débordante des racines ; empotez dans des godets de 7 centimètres en vous servant d'un mélange de 2/3 de terreau de couche bien décomposé et 1/3 de bonne terre franche. Enfoncez les godets en bon sol perméable, en plein air et au soleil. Fin avril mai, suivant l’époque du bouturage, coupez avec les doigts les jeunes plantes à 7 ou 8 centimètres au-dessus du sol : c'est le premier pincement.

Si, par la suite, vous n'avez obtenu que 2 rameaux au lieu de 4 que vous escomptiez, procédez simultanément sur chacun d'eux, au second pincement : rabattez-les au-dessus des deux premières feuilles de façon à voir naître à leur aisselle 2 nouvelles pousses

Dans le courant de juin, les pots deviennent insuffisants pour nourrir les Chrysanthèmes ; leurs racines s'amassent vers le fond et constituent un véritable feutrage ; procédez alors à un deuxième rempotage dans des godets de 11 centimètres, après avoir coupé la motte à l'aide d'un couteau bien tranchant à 1 centimètre du fond. Arrosez modérément pour éviter le jaunissement des feuilles. Pour donner au feuillage un teint vert foncé, luisant :·arrosez dès la fin de juin et tous les dix jours avec une solution de sulfate de fer à un demi gramme par litre ; Les plantes, en se développant, se ramifient au point de constituer des touffes. Pour avoir de grosses fleurs, efforcez-vous de ne conserver par pied que 3 ou 4 tiges d'égale force ; un nombre supérieur épuiserait la souche.

Dés que vous avez supprimé toutes les pousses superflues, pratiquez durant tout l'été 1'ebourgeonnement sur les branches conservées. En d'autres termes, cassez sous l'action du doigt au fur et a mesure qu'ils se développent tous les bourgeons naissant à l'aisselle des feuilles; vous enlèverez également tous les drageons qui pourraient naître. Quand les pousses ont 40 centimètres de hauteur, palissez-les à un tuteur assez long (un bambou fendu convient très bien) que vous couperez plus tard un peu au-dessous du niveau du bouton.

Vers le 25 juillet, procédez au troisième rempotage en pots de 17 centimètres sans rien toucher à la motte. Enfin un mois plus tard, vers le 30 août, faites un quatrième et dernier rempotage, en utilisant des pots de 22 centimètres. A partir de ce moment, vous pourrez maintenir la vigueur par des arrosages fréquents en utilisant les engrais liquides. Vous cesserez leur emploi ; au moment de l'éclosion des boutons. Des le mois de septembre, les boutons apparaissent en groupe; il est indispensable à ce moment d'éboutonner, c'est a dire de supprimer délicatement ceux d'entre eux qui se forment latéralement par rapport aux boutons centraux et terminaux qui s'épanouiront pour la plupart en octobre.

 

Culture en pleine terre

Vous pourrez les retarder le bouturage jusqu'a fin avril. Après enracinement, plantez en juin en planches de 1 mètre de large à raison de 2 lignes espacées de 70 centimètres. Écartez les plants de: 50 à 60 centimètres sur chaque ligne.