Asteraceae

Les ASTERACEAE

(ex : Composées)

 

Une des plus importantes familles du règne végétal.

 

 On estime à 1 300 le nombre de genres et à 25 000 le nombre d’espèces la composant.

  

Les Asteraceae sont caractérisées par une inflorescence en capitule (nombreuses petites fleurs individuelles entourées d’un involucre de bractées protectrices, mimant l’aspect d’une fleur unique).

 

Cette famille comprend des plantes herbacées annuelles ou bisannuelles ; des herbacées vivaces, rhizomateuses, tubéreuses ou à racine pivotante ; des sous arbrisseaux et des arbustes, à feuillages persistants ou caducs. En revanche, les grands arbres, les plantes épiphytes et les plantes aquatiques sont rares.

 

Les Asteraceae sont présentes sur une grande partie du globe ; elles sont absentes des régions antarctiques et rares dans les forets tropicales humides. Ces plantes sont bien représentées dans les régions arctiques, montagneuses et alpines. Elles sont particulièrement nombreuses dans les zones méditerranéennes (Nord de l’Afrique, Asie mineure, Mexique, province du Cap), ainsi que dans les brousses, bois et prairies d’Afrique, d’Amérique du sud et d’Australie.

 

 

                Cette famille présente une certaine importance économique, en fournissant  :

Ø       graines oléagineuses (tournesol, carthame),

Ø       légumes racines (chicorée, salsifis, scorsonère, topinambour),

Ø       légumes feuilles (laitues, chicorées, pissenlits),

Ø       réceptacles floraux (artichaut),

Ø       aromates (estragon),

Ø       insecticides (pyrèthrines),

Ø       édulcorant (stévioside).

 

Si de nombreuses Asteraceae, sont ce que l’on appelle des mauvaises herbes (laiterons, pissenlits, séneçons, chardons...), le plus grand nombre sont des plantes ornementales de grande valeur (asters, chrysanthèmes, dahlias, pâquerettes, rudbeckias, soucis, tournesols, zinnias…).