bouturage

A nous, les joies du bouturage

Après un hiver qui a joué les prolongations, le soleil tente de plus en plus souvent des apparitions. C’est le moment de surveiller nos pieds mères de chrysanthèmes. Après un bon nettoyage au début de l’hiver et un stockage au frais, les pieds mères sont mis en végétation grâce à une élévation de la température, la mise en végétation se faisant dès que la température s’élève au dessus de 12/13 °c. Parallèlement, dès que le soleil chauffe, il faut aérer au maximum afin de limiter les risques de pourritures.

Lors du nettoyage hivernal, les anciens rameaux ont été rasés, il nous faudra donc attendre les nouvelles pousses, qui vont peu a peu sortir de terre. Les anciens rameaux restant de la saison précédent ne donnant généralement pas de belles fleurs.

Inutile de se précipiter, chaque culture trouvera sa période de multiplication d’ici au début de l’été. Pour le moment, concentrons nous sur les cultures longues (Uniflores, cascades…)

Le choix des boutures est souvent pour les débutants, une grande question. Il suffit de choisir les plus belles sanitairement tout en s’abstenant de prendre les plus grêles qui ne pourront donner des belles plantes ou les plus fortes qui elles risquent de se vider et peineront à raciner.

Après bouturage, le jeunes pousses seront placées dans un mélange terreux léger et drainant. Durant les premières semaines, une chaleur de fond (18°c) permettra d’accélérer l’enracinement. Personnellement, je ne conseille pas l’usage d’hormones de bouturage, un plante comme le chrysanthème racinant facilement, ces produit ne se justifient pas.

Si vous disposez d'un peu de place, faites quelques boutures de plus, elles permettront de choisir les plus beaux plants pour la suite de la culture. Que l'on fasse ses boutures en plaques ou dans des godets, Attention à l'étiquetage, les risques de mélange sont grands avec des jeunes pousses souvent semblables.

Voila, à vous de vous lancer dans cette nouvelle aventure.

Pour les adhérent, le samedi 19 mars 2011, un cours sur le bouturage sera dispensé au centre technique municipal de Saint Jean de Braye à 09H45 (voir l’agenda)

Une nouvelle saison commence

la neige, fumier du pauvreAprès un hiver qui a paru long, les températures semblent vouloir remonter. C'est le moment de jeter un coup d'oeil à nos chrysanthèmes restés au jardin. Si les pieds mère étaient protégés par une litière de feuilles ou de branche, il commencer à donner de l’air en découvrant les plantes au meilleures heures de la journée puis en les découvrant de plus en plus. Mais attention l’hiver n’a peut être pas dit son dernier mot.

Pour les heureux qui ont pu conserver leurs pieds mère, sous abri froid, les boutures de cascades et d’uniflores vont pouvoir débuter. Ces cultures précoces devront cependant être maintenues à froid (14°c), l’enracinement des boutures est plus long et nécessite un peu plus de surveillance, mais à la clé il y aura des boutures plus fortes et donc des plantes plus vigoureuses.

En revanche, pour les autres catégories de chrysanthèmes pas de précipitation, sauf si vous voulez un nombre plus important de pieds mères. Dans cet optique, préparez dès maintenant une série de boutures qui seront rempotées rapidement et pincées. Les nouvelles pousses seront alors re-bouturées pour obtenir le nombre de boutures désiré.

Que ce soit en plein air ou sous abris, veillez attentivement à tout début de pourriture, aérez au maximum vos cultures, supprimez les feuilles abîmées ou malades et en dernier recours, utilisez un fongicide.

 

Culture de chrysanthèmes

Bonjour,

Ca y est, je me lance et vous propose ce blog qui vise à aider tous ceux qui rencontrent des difficultés avec leur culture de chrysanthèmes.

C'est actuellement, la période du bouturage. Le Conservatoire National du Chrysanthème de Saint Jean de Braye a d'ailleur consacré , samedi dernier, un cours à ce travail.

Une page de ce site est en cours d'élaboration pour présenter le bouturage.

A bientôt